News

16.10.2019

Suisse – rendement de l’enseignement tertiaire

En Suisse, une femme au bénéfice d’une formation tertiaire rapporte 7300 francs de moins à l’Etat qu’une femme diplômée du secondaire II. La Suisse et l’Estonie sont les seuls pays de l’OCDE dans lesquels le rendement de l’enseignement tertiaire est négatif pour les femmes. Autrement dit, les investissements de …

Suisse – rendement de l’enseignement tertiaire


En Suisse, une femme au bénéfice d’une formation tertiaire rapporte 7300 francs de moins à l’Etat qu’une femme diplômée du secondaire II. La Suisse et l’Estonie sont les seuls pays de l’OCDE dans lesquels le rendement de l’enseignement tertiaire est négatif pour les femmes. Autrement dit, les investissements de l’Etat dans la formation tertiaire des femmes sont plus importants que les bénéfices qu’il en retire sous forme d’impôts et de charges sociales, ce qui s’explique par le fait qu’en Suisse, l’intégration des femmes au marché du travail est inférieure à la moyenne. Pour les femmes elles-mêmes, la situation s’avère meilleure que pour l’Etat: les investissements dans la formation tertiaire rapportent à une femme Suisse 314 900 francs de plus au cours de sa vie professionnelle que ce que lui rapporterait un diplôme du secondaire II, ce qui correspond à un rendement privé de 14% (moyenne de l’OCDE: 21%). 

Les hommes au bénéficie d’une formation tertiaire rapportent un peu plus, soit 65 700 francs de plus que leurs collègues titulaires d’un diplôme du secondaire II. Ils gagnent 422 600 francs de plus (salaire global), ce qui correspond à un rendement privé de 14% (moyenne de l’OCDE: 17%). 

Précision de l’OCDE: à côté de son rendement privé et étatique directement calculable, l’utilité de la formation tertiaire est prouvée par une série d’indicateurs plus difficilement mesurables: productivité plus élevée, création de postes de travail, meilleure santé, participation à la vie culturelle et sportive. 

 

Regards sur l’éducation 2019. Les indicateurs de l’OCDE. OECD 2019. p.115ss.

 

 

 


16.10.2019

Digitalisation – la Suisse en 5eposition

Au niveau international, la Suisse est dans le peloton de tête lorsqu’il s’agit de digitalisation. Une étude menée par l’IMD, une haute école économique privée basée à Lausanne, la place au cinquième rang derrière les Etats-Unis, Singapour, la Suède et le Danemark. Les critères pris en …

Digitalisation – la Suisse en 5eposition


Au niveau international, la Suisse est dans le peloton de tête lorsqu’il s’agit de digitalisation. Une étude menée par l’IMD, une haute école économique privée basée à Lausanne, la place au cinquième rang derrière les Etats-Unis, Singapour, la Suède et le Danemark. Les critères pris en considération comprennent l’implémentation sociale aussi bien que la recherche en technologie numérique. L’étude met en évidence le grand nombre d’étranger-ère-s hautement qualifié-e-s actif-ve-s dans notre pays et met en garde contre des règlements trop stricts en matière d’immigration.

 

IMD Digital Competititiveness Ranging 2018. IMD Business Schule. 2019

 

 

 


14.10.2019

Suisse – données OCDE

 L’OCDE vient d’actualiser ses indicateurs en matière d’éducation pour l’année 2019. En ce qui concerne la Suisse: En 2018, 44% des personnes âgées de 25 à 64 ans en Suisse étaient titulaires d’un diplôme tertiaire. La moyenne OCDE est de 39%. Parmi les jeunes adultes (25-34 ans), le pourcentage de …

Suisse – données OCDE


 L’OCDE vient d’actualiser ses indicateurs en matière d’éducation pour l’année 2019. En ce qui concerne la Suisse:

En 2018, 44% des personnes âgées de 25 à 64 ans en Suisse étaient titulaires d’un diplôme tertiaire. La moyenne OCDE est de 39%.

Parmi les jeunes adultes (25-34 ans), le pourcentage de personnes au bénéfice d’une formation tertiaire a augmenté: 38% en 2008, 51% en 2018, une évolution qui correspond à l’augmentation moyenne au sein de l’OCDE.

Avec 3,2% de personnes titulaires d’un doctorat, la Suisse occupe la deuxième place du classement OCDE. Les dépenses de notre pays en matière de recherche et de développement sont supérieures à la moyenne OCDE.

En 2018, le taux d’occupation professionnelle en Suisse est supérieur à la moyenne OCDE, tous diplômes confondus. Les titulaires d’un certificat d’apprentissage trouvent tout aussi bien un travail que leurs collègues titulaires d’un diplôme tertiaire –signe, selon l’OCDE, que les certificats de fin d’apprentissage sont hautement estimés dans notre pays.

En 2008, le pourcentage des jeunes femmes au bénéfice d’une formation tertiaire (16%) était inférieur à celui des hommes. En 2018, il lui est supérieur de 10%. En ce qui concerne l’orientation scolaire et académique, les différences entre les genres sont fortement marquées en Suisse. Ainsi, les femmes sont toujours minoritaires (22%) en sciences naturelles et techniques ainsi qu’en mathématiques. Au sein de l’OCDE, leur pourcentage est de 30% dans ces domaines.

Le taux de réussite académique (bachelor) en Suisse est très élevé: 81%. Ceci place notre pays en 3eposition du classement OCDE, derrière le Royaume-Uni et Israël. La moyenne OCDE est de 67%.  


Regards sur l‘éducation2019. Indicateurs OCDE. OCDE 2019

Note – pays. Suisse. Regards sur l‘éducation 2019. OECD 2019.


14.10.2019

Suisse – session d’automne 2019

 Les principaux résultats de la session d’automne en matière de politique de l’éducation:
·      Le Conseil des Etats se prononce en faveur de l’encouragement des langues dès l’école enfantine.
·      Il refuse cependant d’allouer davantage de moyens financiers pour …

Suisse – session d’automne 2019


 Les principaux résultats de la session d’automne en matière de politique de l’éducation:
·      Le Conseil des Etats se prononce en faveur de l’encouragement des langues dès l’école enfantine.
·      Il refuse cependant d’allouer davantage de moyens financiers pour les échanges linguistiques.
·      Le Conseil des Etats rejette les deux motions de la Commission de l’éducation du Conseil national visant à soutenir des programmes d’impulsion en matière de digitalisation.
·      Il a également rejeté l’initiative cantonale thurgovienne qui prévoyait d’imputer aux parents non germanophones trop peu soucieux d’intégrer leurs enfants les frais de cours linguistiques d’appui.
·      Le Conseil national a quant à lui accepté une motion de de sa Commission de l’éducation visant à assurer l’égalité des chances par le biais de bourses et d’offres de formation continue. Le Conseil des Etats devra maintenant prendre position.
 
Session d’automne 2019: Ja zur Sprachförderung und Chancengleichheit. LCH. 27.9.2019


14.10.2019

Suisse – digitalisation aux frais des enseignant-e-s

Dans tout le pays, la vague de la digitalisation déferle et n’épargne pas les écoles, plus ou moins forcées de passer au tout numérique. Les enseignant-e-s sont souvent oublié-e-s et leurs intérêts peu représentés. Or, il n’est pas rare que la digitalisation implique une détérioration des conditions de …

Suisse – digitalisation aux frais des enseignant-e-s


Dans tout le pays, la vague de la digitalisation déferle et n’épargne pas les écoles, plus ou moins forcées de passer au tout numérique. Les enseignant-e-s sont souvent oublié-e-s et leurs intérêts peu représentés. Or, il n’est pas rare que la digitalisation implique une détérioration des conditions de travail, comme le déplore Franziska Peterhans, secrétaire générale de l’association faîtière des enseignant-e-s de Suisse LCH. Elle cite notamment l’article 327 du Code des obligations qui stipule que l’employeur doit fournir au travailleur les instruments de travail et les matériaux dont celui-ci a besoin ou l’indemniser correctement s’il les fournit lui-même. Ceci n’est pas uniquement valable pour les ordinateurs portables, les tablettes et autres smartphones, mais également pour les espaces dédiés à la préparation des cours qui doivent impérativement échapper à la logique du «home office».
 
Peterhans, Franziska: Ohne Schere Haare schneiden? LCH. 1.10.2019


27.09.2019

Zurich – augmentation de salaire pour les enseignant-e-s d’école enfantine

Les enseignant-e-s d’école enfantine zurichois-es ont remporté un premier succès. Ils-elles passent dans la classe salariale 19 et recevront désormais le même salaire que les enseignant-e-s d’école primaire, puisque, depuis 10 ans, ils-elles suivent la même formation dans le cadre de la haute école pédagogique de Zurich. Les …

Zurich – augmentation de salaire pour les enseignant-e-s d’école enfantine


Les enseignant-e-s d’école enfantine zurichois-es ont remporté un premier succès. Ils-elles passent dans la classe salariale 19 et recevront désormais le même salaire que les enseignant-e-s d’école primaire, puisque, depuis 10 ans, ils-elles suivent la même formation dans le cadre de la haute école pédagogique de Zurich. Les enseignant-e-s d’école enfantine plus âgé-e-s, qui n’ont donc pas suivi la même formation, devront obtenir une qualification supplémentaire pour pouvoir profiter eux-elles aussi de cette augmentation de salaire. Ursina Zindel, présidente de l’association des écoles enfantines zurichoises, salue cette décision, tout en critiquant l’inégalité de traitement dont sont victimes les enseignant-e-s d’école enfantine.
 
Schenkel, Lena: Teilerfolg für Kindergärtnerinnen. NZZ. 27.9.2019