News

10.08.2020

Port du masque – pas obligatoire partout

Dans certains cantons, le masque sera obligatoire dès la rentrée au secondaire II, mais tous les gouvernements cantonaux n’ont pas encore pris leur décision. Les écoles primaires ont, elles, renoncé à une obligation générale. Lucius Hartmann, président SSPES, se prononce en faveur du port du masque au secondaire II.
Kantone …

Port du masque – pas obligatoire partout


Dans certains cantons, le masque sera obligatoire dès la rentrée au secondaire II, mais tous les gouvernements cantonaux n’ont pas encore pris leur décision. Les écoles primaires ont, elles, renoncé à une obligation générale. Lucius Hartmann, président SSPES, se prononce en faveur du port du masque au secondaire II.
Kantone uneins vor Schulbeginn. srf. 10.8.2020

 

 

 


10.08.2020

Enseigner avec un masque

Comment enseigner tout en portant le masque? Mireille Gugolz, experte en langage corporel, partage ses astuces et ses conseils. A voir sur Youtube. Pour des conseils en français (comment communiquer clairement avec un masque), par exemple ici.  
Gugolz, Mireille: Maskerade - klar kommunizieren dank Körpersprache. Youtube.

Enseigner avec un masque


Comment enseigner tout en portant le masque? Mireille Gugolz, experte en langage corporel, partage ses astuces et ses conseils. A voir sur Youtube.

Pour des conseils en français (comment communiquer clairement avec un masque), par exemple ici.  
Gugolz, Mireille: Maskerade - klar kommunizieren dank Körpersprache. Youtube. 10.8.2020.

 

 

 


08.08.2020

Effectifs de classe dans les gymnases et les écoles de culture générale - position de la SSPES

Dans les gymnases et les écoles de culture générale, les classes comptent en moyenne près de 22 élèves et sont donc env. 1/6 plus nombreuses que les classe de l'école obligatoire.  Les valeurs maximales prévues par les cantons (en moyenne 25 élèves par classe, jusque'à 30 pendant la période probatoire) se …

Effectifs de classe dans les gymnases et les écoles de culture générale - position de la SSPES


Dans les gymnases et les écoles de culture générale, les classes comptent en moyenne près de 22 élèves et sont donc env. 1/6 plus nombreuses que les classe de l'école obligatoire.  Les valeurs maximales prévues par les cantons (en moyenne 25 élèves par classe, jusque'à 30 pendant la période probatoire) se situent à la limite supérieure à tous les degrés. Une enquête menée par la SSPES auprès de ses associations cantonales au sujet de l'évolution des effectifs au cours des trois dernières années n'a révélé aucune tendance à la diminution du nombre d'élèves par classe. Au contraire, le nombre de cantons dans lesquels l'effectif réel moyen est de plus de 20 élèves a même augmenté.

D'un point de vue pédagogique, le besoin d'individualisation (par le biais d'un enseignement orienté sur les compétences) s'intensifie, tout comme celui d'un accompagnement personnalisé renforcé, d'une augmentation du travail d'équipe (par ex. travaux de groupe) et du renforcement des compétences supra disciplinaires (par ex. présentations). De plus, l'hétérogénéité des classes augmente, du fait notamment de l'intégration d'élèves présantant des besoins particuliers, ce qui implique, là aussi, un enseignement plus différencie et individualisé. Ces besoins ne peuvent être satisfaits qu'au sein de petits classes.

Das sa prise de position, la SSPES revendique donc pour les classes de gymnase et d'école de culture générale

1. un effectif moyen de max. 20 élèves
2. un effectif maximal de 22 élèves


Ces effectifs permermettent de remplir les critères d'un enseignement moderne, individualisé et orienté sur les compétences, grâce auquel les élèves seront mieux préparé-e-s à satisfaire les nouvelles exigences des écoles subséquentes et de leur future vie professionnelle.

Effectifs de classe dans les gymnases et les écoles de culture générale - position de la SSPES


11.07.2020

De l’espoir pour les jeunes en fin de scolarité

Malgré la pandémie, les jeunes qui terminent actuellement leur école secondaire trouvent généralement une place d’apprentissage ou une offre passerelle. Alors que l’on craignait la disparition de 5% des places d’apprentissage, ce pourcentage est réduit à 2%. La situation est plus compliquée en Suisse romande et au Tessin. A …

De l’espoir pour les jeunes en fin de scolarité


Malgré la pandémie, les jeunes qui terminent actuellement leur école secondaire trouvent généralement une place d’apprentissage ou une offre passerelle. Alors que l’on craignait la disparition de 5% des places d’apprentissage, ce pourcentage est réduit à 2%. La situation est plus compliquée en Suisse romande et au Tessin. A Zurich, le délai de signature des contrats d’apprentissage a été prolongé jusqu’en automne. Les jeunes en fin de scolarité sont particulièrement affecté-e-s. Les entreprises estiment ne pouvoir employer qu’env. 20% d’entre eux-elles. Le chômage des jeunes a légèrement augmenté. Les perspectives d’avenir dépendent de la durée de la crise. 


Pfändler, Nils: Zum letzten Mal Kind sein. NZZ. 10.7.2020

 

 

 


08.07.2020

La recherche en point de mire

Depuis longtemps déjà, la Suisse met l’accent sur la recherche lorsqu’il s’agit de financement de la formation. En 2019 aussi, les investissements de la Confédération en matière de recherche et de développement ont légèrement augmenté par rapport à 2017 (12%), pour se chiffrer actuellement à 2,6 …

La recherche en point de mire


Depuis longtemps déjà, la Suisse met l’accent sur la recherche lorsqu’il s’agit de financement de la formation. En 2019 aussi, les investissements de la Confédération en matière de recherche et de développement ont légèrement augmenté par rapport à 2017 (12%), pour se chiffrer actuellement à 2,6 milliards. 

Dépenses et personnel de R-D de la Confédération 2019. OFS. 7.7.2020.

 

 

 


08.07.2020

Stagnierende Uni-Quote

Depuis une décennie, le taux de diplômes universitaires stagne, voire même diminue, comme le montrent les nouveaux chiffres publiés par l’Office fédéral de la statistique OFS. En 2019, il est de 14,5% au niveau du master, alors qu’il était encore de 15% voilà dix ans. Si le taux avait connu une certaine croissance au début …

Stagnierende Uni-Quote


Depuis une décennie, le taux de diplômes universitaires stagne, voire même diminue, comme le montrent les nouveaux chiffres publiés par l’Office fédéral de la statistique OFS. En 2019, il est de 14,5% au niveau du master, alors qu’il était encore de 15% voilà dix ans. Si le taux avait connu une certaine croissance au début des années 2000, cette tendance s’est inversée depuis 2010. Alors qu’à l’époque, les hautes écoles spécialisées présentaient une forte croissance, celle-ci s’est également ralentie au cours des dernières années. En 2019, le taux de diplômes dans les hautes écoles spécialisées et les hautes écoles pédagogiques est de 17,2% (15,4% en 2014).

Ces taux peuvent être mis en relation avec les chiffres absolus: en 2019, 14 466 personnes ont obtenu un master ou un diplôme universitaire, contre 11 287 en 2010, soit une augmentation de 28%. Dans le même laps de temps, le nombre de diplômes de bachelor dans les hautes écoles spécialisées est passé de 8528 à 14 118, soit une augmentation de 66%.

Hautes écoles: taux de diplômes. OdS. 7.7.2020.

Degré tertiaire – Hautes écoles. OFS. 8.7.2020